Tome 3 : Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi

Et voilà, j’ai enfin repris ma lecture de la trilogie de Katherine Pancol. C’est au mois de Juin que je me suis plongée dans ces romans. Je dois avouer que ce sont d’abord les couvertures qui m’ont attirée. Le tome 1, Les yeux jaunes des crocodiles, m’a complètement séduit ! C’est alors que je suis passée au Tome 2, La valse lente des tortues. Là j’ai beaucoup moins accroché .. du moins, au début !  Puis j’ai pris une énorme pause de 3 mois .. gloups ..  Mais cette semaine, je me replonge dans les aventures de Joséphine et son petit monde !

les-ecureuils-de-central-park-sont-tristes-le-lundi-174563-250-400Quatrième de couverture

Souvent la vie s’amuse.
Elle nous offre un diamant, caché sous un ticket de métro ou le tombé d’un rideau. Embusqué dans un mot, un regard, un sourire un peu nigaud.
Il faut faire attention aux détails. Ils sèment notre vie de petits cailloux et nous guident. Les gens brutaux, les gens pressés, ceux qui portent des gants de boxe ou font gicler le gravier, ignorent les détails. Ils veulent du lourd, de l’imposant, du clinquant, ils ne veulent pas perdre une minute à se baisser pour un sou, une paille, la main d’un homme tremblant.
Mais si on se penche, si on arrête le temps, on découvre des diamants dans une main tendue… Et la vie n’est plus jamais triste. Ni le samedi, ni le dimanche, ni le lundi…

Le tourbillon de la vie… Joséphine et Philippe, Hortense et Gary, Zoé et Gaétan, Marcel et Josiane, Henriette et Junior, Shirley… les héros de Katherine Pancol continuent de valser avec leur destin au fil de nouvelles rencontres.

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s